Compte-rendu de la conférence sur la méthodologie de recherche : Histoire d’un château

Une nouvelle fois des passionnés d’histoire ont écouté attentivement, samedi 27 avril dans l’après-midi, à Fouesnant, un exposé de M. Claude Fagnen qui expliquait comment étudier l’histoire d’un château. Après avoir analysé géographiquement le site, pour comprendre les raisons de l’implantation par un seigneur d’une place-forte, il convient d’étudier son architecture, qui apporte de nombreux renseignements sur le système défensif, ainsi que sur le logis du seigneur propriétaire. On peut trouver la liste des propriétaires successifs en examinant les dossiers de preuves de noblesse fournis par les nobles au moment des « réformations de la noblesse », conservés dans les archives de la Chambre des comptes de Bretagne, aux Archives départementales de Loire-atlantique.  De nombreux châteaux forts ont été démantelés, sur ordre du roi Louis XIII (édit d’Alès, 2 juin 1629) puis remplacés par des résidences plus agréables à habiter. La Révolution française amena de profondes modifications : abolition des privilèges de la noblesse, dans la nuit du 4 août 1789, puis suppression de la noblesse (en tant qu’ordre dans la société) par la loi du 23 juin 1790 et, enfin, séquestre des biens nationaux de seconde origine, c’est-à-dire ceux appartenant aux nobles émigrés, par la loi du 8 nivôse de l’an II (28 décembre 1793). Au XIXème siècle, les châteaux ne sont plus que de magnifiques et vastes demeures, appartenant à de riches propriétaires, anciens nobles ou bourgeois enrichis, capitaines d’industries ou membres fortunés de professions libérales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *