Parution du bulletin 51

Au sommaire de cette nouvelle édition : extraits choisis

-Channig Perguet de Gilbert Lennon
Les anciens fouesnantais s’en souviennent encore certainement, qu’ils aient été joueurs de boules, de boulten, de billard russe ou de belote dans le bistrot enfumé de la rue de l’Odet, amateurs de « Jolival » ou de « Saint Roy » puis de « Grappe Fleurie », qu’ils aient été élèves à l’école « d’en haut du bourg » pour venir s’approvisionner (souvent gratuitement !) en bonbons au comptoir de l’épicerie, et aussi les dames qui venaient acheter leur café en grains (Channig mélangeait deux sources d’approvisionnement pour faire parait-il le meilleur café !), ou encore celles et ceux qui à la Toussaint venaient chaque année lui acheter ses chrysanthèmes. Haut lieu de la vie sociale de nos villages, le Bistrot permettait des rencontres improbables !

-Une malouinière à Clohars Fouesnant de Jean-Paul Chapel
Les origines malouines du château de Cheffontaines

-La vie paysanne à Pleuven de Yves Kernevez
Dans notre bulletin N° 50, Jean Kernévez nous contait ses souvenirs d’enfance à Ergué Armel. Il poursuit ici, ses Mémoires d’un Paysan Cornouaillais.

-Les Marteville à Bénodet de Renan Clorennec
Une famille de gardiens de phares. Nous sommes en 1866 et Joseph Mestric gardien des phares du Coq et de la Pyramide, devant le désarroi de sa sœur Perrine Marteville, de deux ans son ainée, accepte de l’héberger dans la petite maison de garde à Menez Nevez, commune de Perguet, avec François 5 ans et le petit Gabriel 11 mois. Le papa vient de décéder.

-Michel Rannou, pilote Cloharsien
Si vous entrez un jour au cimetière de Clohars-Fouesnant, vous trouverez sur votre gauche, le long de l’allée centrale, une double tombe de granit rose, surmontée d’une croix et d’un médaillon de bronze à l’effigie du Christ couronné d’épines. La sépulture porte le nom de deux garçons du village, deux frères, Daniel et Yves Rannou.

-Morts pour la France en 14/18 à Clohars de Philippe Rivière
Le 9 novembre l’empereur Guillaume II abdique, le 11 l’armistice est signé à Rethondes… Mais ces derniers combats vont encore être terribles, et les enfants de Clohars-Fouesnant y laisser un lourd tribut.

-Evolution de l’enseignement public à Fouesnant
Faisant suite à notre article paru dans le Bulletin N°50 sur la première école publique du bourg de Fouesnant, nous reprenons ici un mémoire écrit en 1980 par M. Gilbert Vesque qui fut, des années 1963 à 1978, instituteur à l’école publique du bourg, puis Professeur au Cours Complémentaire /CEG, dont il devint directeur, terminant sa carrière comme Principal du Collège de Kervihan.

Nous vous rappelons que vous pouvez vous procurer les bulletins auprès d’Yvonne Nicolas 02.98.57.22.73 Mail :nicloeiz@orange.fr

Conférence : 2ème séance de formation avec Claude Fagnen

Foën Izella, l’association d’étude de l’histoire locale du Pays fouesnantais, organise un cycle de séances de formation aux méthodes historiques (documents à consulter, lieux de conservation de ces documents, choix des sujets à traiter, méthodes à suivre, conseils pratiques, etc.). La deuxième séance sera animée, samedi 26 Mai, par Claude Fagnen, archiviste paléographe et ancien directeur des Archives départementales du Finistère. Le thème de cette nouvelle séance est « Histoire d’un édifice » (château, manoir, chapelle, église ou simple maison).

Pratique
Séance dans la salle du restaurant scolaire, samedi, de 14 h à 16 h. Les séances sont ouvertes à tous et gratuites, sur inscription. Tél. 06.86.10.53.24 Mail : claude.fagnen@neuf.fr.

 

Conférence Marguerite Chabay à Quimper

conférence Marguerite Chabay par Florence de Massol

Dimanche 22 Avril, à 15 h au musée Breton de Quimper,

Florence de Massol interviendra en tant qu’historienne de l’art « découvreuse » de marguerite Chabay, la conférence portera essentiellement sur l’enfance et la période féconde de l’artiste avant guerre. Elle sera largement illustrée par des documents visibles au Musée et par des documents inédits. Un temps d’échange est prévu suite à la conférence, suivit d’une visite de l’exposition. Réservation auprès du musée breton.

Marguerite Chabay, illustratrice, 1917 – 1998

En 2017, la famille de l’illustratrice Marguerite Chabay a fait don au Musée d’un ensemble de plusieurs centaines d’études et de dessins* de cette artiste quimpéroise. L’oeuvre de Marguerite Chabay est tout entière dédiée à l’enfance et a souvent pour cadre le Finistère. La personnalité de l’artiste elle-même est remarquable : gravement handicapée de naissance, elle a surmonté son handicap pour créer une oeuvre pleine de charme et d’optimisme, que le Musée départemental se propose de révéler au public dans une exposition de plus d’une soixantaine d’oeuvres. Toutes les thématiques chères à l’artiste y sont abordées : littérature enfantine et illustrations d’historiettes, scènes de genre et petits métiers, foi et vie des saints bretons, activités économiques et touristiques de Quimper et de la Cornouaille… Toutes dévoilent sa maîtrise de l’art du dessin au crayon, à l’encre de Chine ou à l’aquarelle et révèlent un don certain pour la narration graphique et une imagination fertile.
Jamais à cours d’idée, Marguerite Chabay répond à des commandes à destination d’éditions, elle illustre des feuilletons de La Semaine de Suzette, se lance aussi dans l’écriture d’aventures pour la jeunesse (Les Volontaires
du Général Larafale, Minouchette et Catchipou…). Témoin privilégié de la vie quimpéroise, elle en illustre le quotidien, les jours de fêtes, les scènes de genres ou les métiers. Des portraits, une affiche pour l’Union des Syndicatsd’Initiative complètent un univers qui révèle de jolies surprises.

Conférence de Claude Fagnen

Formation Aux Méthodes Historiques
Claude Fagnen

L’Association « Foën Izella » organise des séances de formation aux méthodes historiques (documents à consulter, lieux de conservation de ces documents, choix des sujets, méthodes à suivre, conseils pratiques, etc.), animées par Claude Fagnen, archiviste paléographe et ancien directeur des Archives départementales du Finistère. 

Environ vingt-cinq personnes étaient rassemblées dans la salle du restaurant scolaire, samedi 7 Avril, pour participer à la première séance de formation aux méthodes de la recherche historique, organisée par l’association « Foën Izella ». Le thème retenu pour cette première expérience était la méthode à suivre et les documents à consulter pour établir la biographie d’un personnage de son choix. L’animateur, M. Claude Fagnen, archiviste paléographe, aujourd’hui retraité à Fouesnant, avait exercé pendant trente ans les fonctions de Directeur des Archives départementales du Finistère à Quimper. Il a exposé à l’assistance, pendant plus de deux heures, les divers documents nécessaires pour évoquer tous les aspects de la vie de la personne étudiée. Où trouver cette documentation et comment la consulter, afin de ne laisser dans l’ombre que le minimum de caractéristiques physiques, intellectuelles, morales et spirituelles du personnage sujet de l’étude. En effet, il n’est pas toujours facile de retrouver un dossier de santé ou d’obtenir des informations fiables et valables sur les opinions politiques d’un lointain ancêtre, à plus forte raison d’un personnage ayant vécu il y a plusieurs siècles, hors du cadre familial. Beaucoup d’auditeurs ont semblé apprécier les propos tenus et se sont promis de revenir, lors des séances suivantes, pour s’informer sur d’autres sujets.

-Deuxième séance : samedi 26 mai 2018 – Histoire d’un édifice (château, manoir, chapelle, église ou simple maison).

-Troisième séance : Samedi 8 septembre 2018 – Histoire et patrimoine d’une commune (patrimoine bâti, patrimoine immatériel et autre).

Les séances sont gratuites et ouvertes à tous. Inscriptions auprès de Claude Fagnen : claude.fagnen@neuf.fr – 06.86.10.53.24

Assemblée Générale

L’Assemblée Générale de Foën Izella

se tiendra le lundi 19 Mars à 20H30, salle du Loch au centre culturel l’Archipel à Fouesnant. L’accueil se fera dès 20H pour les adhésions.

A noter :
Désormais, nous ne sommes plus en mesure de remettre le bulletin aux adhérents par portage, en conséquence chacun recevra celui-ci par envoi postal, moyennant un surplus de 6 € correspondant aux frais d’expédition. La cotisation 2018 s’élève donc à 15 + 6 soit 21 €

A l’ordre du jour :
Rapport d’activités – Bilan financier – Renouvellement du tiers sortant – Les projets en cours – Le Pot de l’Amitié.

L’assemblée se poursuivra par une intervention de Claude Fagnen sur la méthodologie de la recherche historique, puis les présentations d’Annick Le Douget et Paul Chuto de leurs derniers ouvrages.

Parution du bulletin n°50 de décembre 2017

 


Ce N°50 est en fait le 60ème car le tout premier bulletin fut imprimé en 1987 jusqu’au N°10 fin 1991. Dix bulletins numérotés de 1 à 10 sont donc parus avant le dépôt légal en 1992. La numérotation reprendra alors, de nouveau depuis le chiffre 1 en 1992 jusqu’au N°50 en ce mois de décembre 2017. En feuilletant cette imposante collection, on mesure l’étendue du travail réalisé, la très importante contribution apportée par Foën Izella à la connaissance de l’histoire du pays Fouesnantais.

Ces trois décennies d’écriture et de recherche ont vu se succéder 4 présidents : Renan Clorennec, Claude Renault, Gérard Laurent, Jean-René Canévet ; j’espère, aujourd’hui leur succéder dignement.

Ce qui fait la richesse de ce manuscrit, est la qualité des articles proposés par nos auteurs parmi lesquels ont figuré ou ont figuré principalement : Hubert Bouché, Jean-René Canevet, Pierre Carrié, Renan Clorennec, François Cosquéric, Albert Deshayes, Claude Fagnen, Annick Le Douget, Gilbert Lennon, Pierre Lescot, Louis et Yvonne Nicolas, Philippe Rivière, Jean Varenne. Sans oublier nos amis disparus René Bleuzen, Pierre Hervé, Jean Le Foll, Raymonde Lepage, Claude Renault et Fred Savary.

Merci aux nouveaux qui nous ont rejoints, Jean-Paul Chapel et Paul Quéméré, mais aussi à tous les bénévoles des différents conseils d’administration qui se sont succédés tout au long de ses trente années, et bien sûr à vous tous adhérents ou lecteurs d’un jour.

La Présidente,

Christine Ditière


Au sommaire,

Claude Fagnen développe quelques hypothèses sur Fouesnant au moyen âge. Cet article est complété par un texte de Pierre Lescot : Un anglais seigneur de Fouesnant. Jean-Paul Chapel dévoile un pan de l’histoire de Kergoët en Cheffontaines, sa présentation est suivie de l’extrait d’une étude de Pierre Lescot sur la seigneurie de Kergoët en Clohars-Fouesnant. Annick Le Douget relate l’affaire de François Kerangal, le maréchal -ferrant de Fouesnant aux prises avec la justice. Paul Quéméré,quant à lui nous conte l’histoire de la famille Montfort sur les terres fouesnantaises. Dans sa rubrique « Les fouesnantais qui ont marqué leur époque », Christine Ditière dresse le portrait d’Yves Michel, fouesnantais d’adoption, architecte d’art sacré. Les problèmes scolaires comme les démêlés de l’administration communale avec le pouvoir central, ne datent pas d’aujourd’hui. C’est ce que nous démontre, Yvonne Nicolas en nous expliquant les débuts difficiles de l’école des garçons puis celle du premier groupe scolaire mixte de Fouesnant. A Clohars-Fouesnant, l’année 1917 fut marquée par la fin tragique de Pierre Bertholom, Philippe Rivière retrace la vie de cet homme mort pour la France.                                                                                                            Une nouvelle rubrique « Les archives » est née pour le 50ème bulletin. Dans celle-ci Renan Clorennec, Jean-René Canevet et Yvonne Nicolas ont extrait de leur documentation quelques pages saisissantes et d’étonnantes photos d’archives témoignant du tout début du XXème siècle. Notamment : le naufrage du bac à rames entre Sainte-Marine et Bénodet, « Petits Pêcheurs » poème de René Bazin, « Massacre » une évocation de René Bazin sur sa vision du chemin creux de Beg-Meil en  1912, ainsi qu’une évocation de Suarès écrivain en vacances à Bénodet, pessimiste quant au devenir de la Bretagne.


 

Nouvel ouvrage d’ Annick Le Douget

Pierre Cavellat et sa soeur, Bruno Le Gall, archiviste, Annick Le Douget et Yann Celton,ont tous oeuvré pour que naisse ce beau livre.

Livre. Annick Le Douget s’intéresse à Pierre Cavellat, magistrat et artiste
Publié le 11 décembre 2017 (ÉLIANE FAUCON-DUMONT)

Le nouvel ouvrage d’Annick Le Douget est consacré à Pierre Cavellat. Pierre Cavellat et sa soeur, Bruno Le Gall, archiviste, Annick Le Douget et Yann Celton. Tous ont oeuvré pour que naisse ce beau livre, ce dernier a exercé à Quimper et dans plusieurs villes de l’Ouest. Il est devenu président de la Cour d’appel de Caen en 1956. Dès 1929, le jeune juge Pierre Cavellat, qui démontrera toute sa vie qu’il est un homme de robe mais aussi un artiste à part entière, dessine le peuple fréquentant les tribunaux. Ces croquis, commentés par Annick Le Douget dans son dernier ouvrage qui vient de paraître « Gens de justice et scènes de prétoire sous le regard d’un magistrat. Pierre Cavellat (1901-1995) », racontent beaucoup sur la vie judiciaire et sur ceux qui peuplent les salles d’audience en quête d’émotions fortes.
Un portrait évolutif
Tout d’abord, Pierre Cavellat trace un portrait de son père, Pierre. L’homme est né en 1901 à Pontrieux (Côtes-d’Amor). Son grand-père, officier de marine, peintre talentueux, lui a peut-être transmis ses dons d’artiste. Les caricatures et dessins de Pierre Cavellat permettent à Annick Le Douget de dresser un portrait évolutif de la vie des tribunaux. Elle rappelle qu’entre les deux guerres, dans cette Bretagne bretonnante, des interprètes intervenaient pour traduire les propos des prévenus, des témoins, des jurés… Les femmes ne deviendront magistrates qu’en 1946. Et jurées en 1946, après avoir eu le droit de vote.
Pierre Cavellat, comme les autres magistrats, ne voyait pas d’un bon oeil celles-ci envahir les prétoires. Ses dessins les représentent avec un humour grinçant. Le livre est aussi une belle occasion pour l’ancienne greffière de « rattacher un dessin » à une affaire criminelle qu’elle a évoquée dans l’un de ses livres. Ces histoires de prétoires sont les mêmes aujourd’hui… La femme qui refuse la maternité et enferme son bébé mort dans une valise, celui ou celle qui vole, qui tue… Parfois, la plume de Pierre Cavellat montre la fatigue, la détresse d’un témoin, d’un prévenu. Les avocats plaident et la force de leurs paroles se devine sur le papier.
Une mine d’informations
Édité par la Société des Amis de Louis Le Guennec « qui était un ami », écrit Bruno Le Gall, président de cette société, ce beau livre, qui doit aussi beaucoup à Yann Celton, archiviste, est une mine d’informations à la fois drôles et tragiques.

Pratique
Le livre d’Annick Le Douget « Gens de justice et scènes de prétoire sous le regard d’un magistrat. Pierre Cavellat (1901-1995) » est en vente dans les librairies ainsi que sur le site : www.amisleguennec.wixsite.com.

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/livre-annick-le-douget-s-interesse-a-pierre-cavellat-magistrat-et-artiste-11-12-2017-11775234.php#QVUziFCiYZ7dQfXc.99

Parution du bulletin n°49 de Juin 2017

Au sommaire :

  • Un poème d’Anatole Le Braz en hommage à Jean Bénac.
  • 50 années d’échanges sont retracées par Eric Ligen, président du jumelage Fouesnant-Meerbusch .
  • Jean Kernevez nous confie ses mémoires relatives à son enfance rurale.
  • Philippe Rivière nous explique les liens de sa famille avec les Clorennec ainsi que leur implication dans la vie communale depuis 3 siècles.
  • Gilbert Lennon poursuit son étude sur les Morts pour la France (14/18) de Pleuven.
  • Pierre Carrié souligne l’importance du bois au XVIIIème siècle, puis documente sur les penntis. Le pennti de Saint Sébastien en est un bel exemple.
  • JP.Chapel nous détaille la biodiversité à Kerjégu.

Pour tous renseignements, abonnement ou acquisition d’un bulletin :
Contacts :Y.Nicolas au 02.98.57.22.73. Mèl : nicloeiz@orange.fr
Facebook : association foënIzella, Site : www.foenizella.com