Sommaire du bulletin N° 48 Foen Izella

Voici le sommaire du N°48 de Foen Izella

Editorial page 1

Hommage de FOËN IZELLA à Jos Parker:

Un texte, quelques dessins et photos commémorent le centenaire de la mort de Jos Parker survenue le 16 novembre 1916. Pages 2 à 4.

Centenaire d’un recensement qui n’a pas eu lieu

Claude Fagnen

Après un résumé de l’origine du recensement et l’impossibilité de réaliser celui de 1916 pour cause de guerre, Claude relate la mobilisation d’août 1914 et le début du conflit.

Les premières annonces de décès n’arrivent qu’en mai 1915 à Fouesnant, alors que les premiers soldats étaient décédés en août 1914. Il nous relate ensuite la bataille de Verdun et de la Somme avec la liste des morts qui s’allonge.

Sans nouvelles ou plutôt des nouvelles laconiques censurées, les familles espéraient toujours leurs soldats en vie. L’arrivée de Pétain permis à certains poilus de venir en permission, mais il en manquait à l’appel, ce qui ruinait les espoirs de certaines familles de voir leur soldat revenir à la fin du conflit.

Cette guerre provoqua la chute des naissances, qui ne reprirent qu’à la fin de la guerre avec le retour à la normale de la vie dans nos campagnes. Pages 5 à 21.

Jean Bénac (1891-1914) une vie brisée

Jean Claude Le Borgne

Cet article est issu d’un livre publié par André Bénac regroupant les échanges de courriers entre Jean Bénac et ses parents, de sa mobilisation à son décès en décembre 1914 sur le front. Il parle de ses souvenirs de Beg-Meil de ses rencontres, de son itinéraire, de ses réflexions et de son action en tant qu’avocat, nommé au conseil de guerre pour la défense des soldats passibles de la peine de mort.

Cet article est complété d’un commentaire de Marcel Proust et de courriers de la Famille Thalamot à l’annonce du décès de Jean Bénac.

Des photos de la chapelle de Kerengrimen, où repose Jean Bénac, complètent cet article. Pages 22 à 43.

Hommage à André Bénac Président de la CPDE (1937)

C’est l’hommage  à André Bénac après son décès,  dans la plaquette éditée par la CPDE à son ancien président. Pages 44 à 47.

1914/1918 à Clohars-Fouesnant, morts pour la France en 1916 (complément d’enquête)

Philippe Rivière

            Philippe revient sur la famille Héloret, principalement Jean Louis Héloret, instituteur à Briec-de-l’Odet, par la publication de sa dernière lettre  de poilu mort le 13 mai 1916 à Verdun.

Il fait aussi l’histoire de son frère Pierre Héloret, poilu lui aussi mais survivant, devenu secrétaire de mairie à Fouesnant, puis hôtelier à l’hôtel des pommiers par son mariage et ensuite maire de Fouesnant de 1930 à 1941 jusqu’à la démission du conseil municipal. Pages 48 à 55.

Le Narcisse des Glénans: extrait de la revue La Nature du 18/10/1924

            Cet article fait l’historique de la découverte de cette fleur endémique des Glénan et ses particularités. Pages 56 à 59.