Parution du bulletin 51

Au sommaire de cette nouvelle édition : extraits choisis

-Channig Perguet de Gilbert Lennon
Les anciens fouesnantais s’en souviennent encore certainement, qu’ils aient été joueurs de boules, de boulten, de billard russe ou de belote dans le bistrot enfumé de la rue de l’Odet, amateurs de « Jolival » ou de « Saint Roy » puis de « Grappe Fleurie », qu’ils aient été élèves à l’école « d’en haut du bourg » pour venir s’approvisionner (souvent gratuitement !) en bonbons au comptoir de l’épicerie, et aussi les dames qui venaient acheter leur café en grains (Channig mélangeait deux sources d’approvisionnement pour faire parait-il le meilleur café !), ou encore celles et ceux qui à la Toussaint venaient chaque année lui acheter ses chrysanthèmes. Haut lieu de la vie sociale de nos villages, le Bistrot permettait des rencontres improbables !

-Une malouinière à Clohars Fouesnant de Jean-Paul Chapel
Les origines malouines du château de Cheffontaines

-La vie paysanne à Pleuven de Yves Kernevez
Dans notre bulletin N° 50, Jean Kernévez nous contait ses souvenirs d’enfance à Ergué Armel. Il poursuit ici, ses Mémoires d’un Paysan Cornouaillais.

-Les Marteville à Bénodet de Renan Clorennec
Une famille de gardiens de phares. Nous sommes en 1866 et Joseph Mestric gardien des phares du Coq et de la Pyramide, devant le désarroi de sa sœur Perrine Marteville, de deux ans son ainée, accepte de l’héberger dans la petite maison de garde à Menez Nevez, commune de Perguet, avec François 5 ans et le petit Gabriel 11 mois. Le papa vient de décéder.

-Michel Rannou, pilote Cloharsien
Si vous entrez un jour au cimetière de Clohars-Fouesnant, vous trouverez sur votre gauche, le long de l’allée centrale, une double tombe de granit rose, surmontée d’une croix et d’un médaillon de bronze à l’effigie du Christ couronné d’épines. La sépulture porte le nom de deux garçons du village, deux frères, Daniel et Yves Rannou.

-Morts pour la France en 14/18 à Clohars de Philippe Rivière
Le 9 novembre l’empereur Guillaume II abdique, le 11 l’armistice est signé à Rethondes… Mais ces derniers combats vont encore être terribles, et les enfants de Clohars-Fouesnant y laisser un lourd tribut.

-Evolution de l’enseignement public à Fouesnant
Faisant suite à notre article paru dans le Bulletin N°50 sur la première école publique du bourg de Fouesnant, nous reprenons ici un mémoire écrit en 1980 par M. Gilbert Vesque qui fut, des années 1963 à 1978, instituteur à l’école publique du bourg, puis Professeur au Cours Complémentaire /CEG, dont il devint directeur, terminant sa carrière comme Principal du Collège de Kervihan.

Nous vous rappelons que vous pouvez vous procurer les bulletins auprès d’Yvonne Nicolas 02.98.57.22.73 Mail :nicloeiz@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *