Compte rendu de la conférence sur la méthodologie de recherche : Histoire d’un édifice religieux

Un auditoire attentif a écouté, samedi 16 mars , M. Claude Fagnen, ancien directeur des Archives départementales du Finistère, qui expliquait la méthode à suivre si l’on veut étudier un édifice religieux.

Pour commencer, il convient de distinguer s’il s’agit d’un simple oratoire, d’une chapelle, d’une église paroissiale, d’une cathédrale, d’une collégiale, d’une église abbatiale ou prieurale, ou d’une basilique ou encore d’une chapelle castrale. Une fois les signes distinctifs clairement identifiés, il est nécessaire d’examiner la localisation de l’édifice, ainsi que son orientation. Puis, arrive l’analyse de la construction elle-même ; pour ce faire, un minimum de connaissances en histoire de l’architecture est requis. Quelques ouvrages simples et précis ont été présentés. On en arrive ensuite à l’étude du mobilier (croix et crucifix, mais aussi retable, autel, chaire, confessionnaux et toutes les statues qui ornent la moindre église ou chapelle). Pour obtenir des informations sur tous ces éléments de structure ou de décoration, on peut consulter aux Archives départementales les registres de délibérations des paroisses et leurs comptes de fabrique. La séance s’est terminée par de nombreuses questions posées par les auditeurs auxquelles l’orateur s’est efforcé de répondre.

Claude Fagnen

Conférence Claude Fagnen

 

L’Association « Foën Izella » organise une séance de formation aux méthodes historiques (documents à consulter, lieux de conservation de ces documents, choix des sujets à traiter, méthodes à suivre, conseils pratiques, etc.) animée par M. Claude Fagnen, archiviste paléographe, ancien directeur des Archives départementales du Finistère, le samedi 16 mars 2019, de 14 h 30 à 16 h 30
Mairie de Fouesnant, salle du Conseil municipal
sur le thème : histoire d’un édifice religieux
(étude du site, statut ecclésiastique, architecture, évolution historique, patrimoine mobilier, etc.)

Séance ouverte à tous     Entrée libre et gratuite

Voeux 2019

Année 2019

De nouvelles conférences de Claude Fagnen animeront l’année, deux nouveaux bulletins paraîtront en Mai et Novembre. et peut-être des surprises révélées un peu plus tard…

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires, ou nous proposer des sujets, des documents, afin de tous nous enrichir. Merci de votre confiance.

En attendant toute l’équipe se joint à moi pour vous souhaiter une merveilleuse année 2019

Parution du bulletin de Novembre 2018

 

Parution du nouveau bulletin de FoënIzella n°52 (association d’étude de l’histoire locale du Pays Fouesnantais)
Dans chaque ville et commune, le 11 novembre 2018 fut une journée nationale d’hommage et de reconnaissance. Dans chacun de ses bulletins parus depuis 2014, au travers de nombreux articles, FoënIzella s’est attachée à recenser les Morts pour la France natifs du Pays Fouesnantais, en retraçant, dans la mesure du possible, le parcours de chacun. Suite à la commémoration du centenaire du 11 novembre 1918, FoënIzella poursuit son devoir de mémoire par deux articles, l’un de Claude Fagnen, l’autre du regretté René Bleuzen, témoignant de l’émotion ressentie dans le pays, à l’annonce de la signature de l’Armistice.
L’institution Saint-Joseph, au petit port de Bénodet, a disparu aujourd’hui; Renan Clorennec retrace en quelques pages très documentées son histoire entre 1864 et 1872.
Dans un deuxième volet, Yvonne Nicolas, à partir des archives de M.Vesque, ancien Principal, nous fait revivre les années de 1973 à 1977 pendant lesquelles parents, professeurs et maires du canton s’investirent dans la mutation du C.EG de Kervihan en C.E.S.
Qui ne se souvient de la boulangerie Jacq, boutique emblématique du haut de la rue de Cornouaille à Fouesnant ? Paul Quéméré nous en raconte l’histoire, dans un article où se croisent la vie d’une commune et la lignée Jacq.
Et pour terminer, Jean-Paul Chapel raconte non sans malice les tribulations de son horloge très ancienne.
Pour se procurer le bulletin et pour tout renseignement sur l’association, Tél. 0298572273 site www.foenizella.com mail : foenizella.29@gmail.com

Comte-rendu de la conférence du samedi 8 sept 2018

Troisième séance de l’année en ce Samedi 8 septembre.

Une petite  vingtaine d’auditeurs attentifs ont suivi les explications de Claude Fagnen sur la méthode à suivre pour étudier l’histoire d’une commune. Après avoir évoqué l’origine des paroisses (dont les noms en Plou, en Guic, en Lann, en Loc ou encore en Ker nous donnent quelques indications sur la date de leur fondation), ce fut l’organisation et le fonctionnement de ces paroisses qui a été étudié. Les délibérations des hommes formant le « général » de paroisse ont été consignées dans des registres dont quelques-uns subsistent. Certaines agglomérations plus importantes étaient organisées en « communautés de ville », comme à Quimper, à Concarneau ou à Morlaix. L’Assemblée nationale Constituante allait modifier les choses : le 11 novembre 1789, elle décida que, désormais, chaque paroisse, chaque bourg et chaque ville serait doté d’une municipalité. Un mois plus tard, la loi du 14 décembre 1789 créa les communes, toutes libres de leur administration et égales dans leurs statuts juridiques et toutes gérées par un corps municipal élu par les citoyens avec, à sa tête, un maire assisté d’un ou plusieurs adjoints (en fonction de l’importance de la population).

Le consul Bonaparte, en promulguant la « Constitution de l’an VIII » (le 22 frimaire de l’an VIII = le 13 décembre 1799) entama un long processus de mise en tutelle des municipalités. Ce fut fait avec l’instauration des préfets, puis la loi du 18 juillet 1837 et enfin la loi du 5 avril 1884, dont l’application dura près d’un siècle (98 ans). En effet, les « lois de décentralisation », dites « lois Defferre », des 2 et 5 mai 1982 mirent fin au système qui nécessitait l’approbation préfectorale pour qu’une délibération (et une décision) municipale soit applicable.

A la suite de cette étude du cadre législatif, on évoqua les divers aspects de la vie municipale à travers les siècles, les chapitres de l’histoire locale à aborder, comme les bâtiments municipaux, les élections successives mais aussi la création et le développement des associations sportives, culturelles, sociales ou autres.

Visiblement satisfaits, les participants souhaitent pouvoir assister, à l’avenir, à de nouvelles séances de formation historique sur les thèmes les plus variés.

Conférence : 3ème séance de formation avec Claude Fagnen

Pour ce troisième opus du cycle de conférences, Claude Fagnen, archiviste paléographe et ancien directeur des Archives départementales du Finistère, propose de nous guider dans nos recherches sur « l’histoire et le patrimoine d’une commune » (patrimoine bâtit, patrimoine immatériel et autres).

Pratique : Séance dans la salle 1 de l’ancienne école maternelle de Kerourgué à Fouesnant. Samedi 8 septembre de 14H à 16h. La séances est ouverte à tous et gratuite sur inscription auprès de Claude Fagnen 06.86.10.53.24 claude.fagnen@neuf.fr

Parution du bulletin 51

Au sommaire de cette nouvelle édition : extraits choisis

-Channig Perguet de Gilbert Lennon
Les anciens fouesnantais s’en souviennent encore certainement, qu’ils aient été joueurs de boules, de boulten, de billard russe ou de belote dans le bistrot enfumé de la rue de l’Odet, amateurs de « Jolival » ou de « Saint Roy » puis de « Grappe Fleurie », qu’ils aient été élèves à l’école « d’en haut du bourg » pour venir s’approvisionner (souvent gratuitement !) en bonbons au comptoir de l’épicerie, et aussi les dames qui venaient acheter leur café en grains (Channig mélangeait deux sources d’approvisionnement pour faire parait-il le meilleur café !), ou encore celles et ceux qui à la Toussaint venaient chaque année lui acheter ses chrysanthèmes. Haut lieu de la vie sociale de nos villages, le Bistrot permettait des rencontres improbables !

-Une malouinière à Clohars Fouesnant de Jean-Paul Chapel
Les origines malouines du château de Cheffontaines

-La vie paysanne à Pleuven de Yves Kernevez
Dans notre bulletin N° 50, Jean Kernévez nous contait ses souvenirs d’enfance à Ergué Armel. Il poursuit ici, ses Mémoires d’un Paysan Cornouaillais.

-Les Marteville à Bénodet de Renan Clorennec
Une famille de gardiens de phares. Nous sommes en 1866 et Joseph Mestric gardien des phares du Coq et de la Pyramide, devant le désarroi de sa sœur Perrine Marteville, de deux ans son ainée, accepte de l’héberger dans la petite maison de garde à Menez Nevez, commune de Perguet, avec François 5 ans et le petit Gabriel 11 mois. Le papa vient de décéder.

-Michel Rannou, pilote Cloharsien
Si vous entrez un jour au cimetière de Clohars-Fouesnant, vous trouverez sur votre gauche, le long de l’allée centrale, une double tombe de granit rose, surmontée d’une croix et d’un médaillon de bronze à l’effigie du Christ couronné d’épines. La sépulture porte le nom de deux garçons du village, deux frères, Daniel et Yves Rannou.

-Morts pour la France en 14/18 à Clohars de Philippe Rivière
Le 9 novembre l’empereur Guillaume II abdique, le 11 l’armistice est signé à Rethondes… Mais ces derniers combats vont encore être terribles, et les enfants de Clohars-Fouesnant y laisser un lourd tribut.

-Evolution de l’enseignement public à Fouesnant
Faisant suite à notre article paru dans le Bulletin N°50 sur la première école publique du bourg de Fouesnant, nous reprenons ici un mémoire écrit en 1980 par M. Gilbert Vesque qui fut, des années 1963 à 1978, instituteur à l’école publique du bourg, puis Professeur au Cours Complémentaire /CEG, dont il devint directeur, terminant sa carrière comme Principal du Collège de Kervihan.

Nous vous rappelons que vous pouvez vous procurer les bulletins auprès d’Yvonne Nicolas 02.98.57.22.73 Mail :nicloeiz@orange.fr

Conférence : 2ème séance de formation avec Claude Fagnen

Foën Izella, l’association d’étude de l’histoire locale du Pays fouesnantais, organise un cycle de séances de formation aux méthodes historiques (documents à consulter, lieux de conservation de ces documents, choix des sujets à traiter, méthodes à suivre, conseils pratiques, etc.). La deuxième séance sera animée, samedi 26 Mai, par Claude Fagnen, archiviste paléographe et ancien directeur des Archives départementales du Finistère. Le thème de cette nouvelle séance est « Histoire d’un édifice » (château, manoir, chapelle, église ou simple maison).

Pratique
Séance dans la salle du restaurant scolaire, samedi, de 14 h à 16 h. Les séances sont ouvertes à tous et gratuites, sur inscription. Tél. 06.86.10.53.24 Mail : claude.fagnen@neuf.fr.

 

Assemblée Générale

L’Assemblée Générale de Foën Izella

se tiendra le lundi 19 Mars à 20H30, salle du Loch au centre culturel l’Archipel à Fouesnant. L’accueil se fera dès 20H pour les adhésions.

A noter :
Désormais, nous ne sommes plus en mesure de remettre le bulletin aux adhérents par portage, en conséquence chacun recevra celui-ci par envoi postal, moyennant un surplus de 6 € correspondant aux frais d’expédition. La cotisation 2018 s’élève donc à 15 + 6 soit 21 €

A l’ordre du jour :
Rapport d’activités – Bilan financier – Renouvellement du tiers sortant – Les projets en cours – Le Pot de l’Amitié.

L’assemblée se poursuivra par une intervention de Claude Fagnen sur la méthodologie de la recherche historique, puis les présentations d’Annick Le Douget et Paul Chuto de leurs derniers ouvrages.

Parution du bulletin n°50 de décembre 2017

 


Ce N°50 est en fait le 60ème car le tout premier bulletin fut imprimé en 1987 jusqu’au N°10 fin 1991. Dix bulletins numérotés de 1 à 10 sont donc parus avant le dépôt légal en 1992. La numérotation reprendra alors, de nouveau depuis le chiffre 1 en 1992 jusqu’au N°50 en ce mois de décembre 2017. En feuilletant cette imposante collection, on mesure l’étendue du travail réalisé, la très importante contribution apportée par Foën Izella à la connaissance de l’histoire du pays Fouesnantais.

Ces trois décennies d’écriture et de recherche ont vu se succéder 4 présidents : Renan Clorennec, Claude Renault, Gérard Laurent, Jean-René Canévet ; j’espère, aujourd’hui leur succéder dignement.

Ce qui fait la richesse de ce manuscrit, est la qualité des articles proposés par nos auteurs parmi lesquels ont figuré ou ont figuré principalement : Hubert Bouché, Jean-René Canevet, Pierre Carrié, Renan Clorennec, François Cosquéric, Albert Deshayes, Claude Fagnen, Annick Le Douget, Gilbert Lennon, Pierre Lescot, Louis et Yvonne Nicolas, Philippe Rivière, Jean Varenne. Sans oublier nos amis disparus René Bleuzen, Pierre Hervé, Jean Le Foll, Raymonde Lepage, Claude Renault et Fred Savary.

Merci aux nouveaux qui nous ont rejoints, Jean-Paul Chapel et Paul Quéméré, mais aussi à tous les bénévoles des différents conseils d’administration qui se sont succédés tout au long de ses trente années, et bien sûr à vous tous adhérents ou lecteurs d’un jour.

La Présidente,

Christine Ditière


Au sommaire,

Claude Fagnen développe quelques hypothèses sur Fouesnant au moyen âge. Cet article est complété par un texte de Pierre Lescot : Un anglais seigneur de Fouesnant. Jean-Paul Chapel dévoile un pan de l’histoire de Kergoët en Cheffontaines, sa présentation est suivie de l’extrait d’une étude de Pierre Lescot sur la seigneurie de Kergoët en Clohars-Fouesnant. Annick Le Douget relate l’affaire de François Kerangal, le maréchal -ferrant de Fouesnant aux prises avec la justice. Paul Quéméré,quant à lui nous conte l’histoire de la famille Montfort sur les terres fouesnantaises. Dans sa rubrique « Les fouesnantais qui ont marqué leur époque », Christine Ditière dresse le portrait d’Yves Michel, fouesnantais d’adoption, architecte d’art sacré. Les problèmes scolaires comme les démêlés de l’administration communale avec le pouvoir central, ne datent pas d’aujourd’hui. C’est ce que nous démontre, Yvonne Nicolas en nous expliquant les débuts difficiles de l’école des garçons puis celle du premier groupe scolaire mixte de Fouesnant. A Clohars-Fouesnant, l’année 1917 fut marquée par la fin tragique de Pierre Bertholom, Philippe Rivière retrace la vie de cet homme mort pour la France.                                                                                                            Une nouvelle rubrique « Les archives » est née pour le 50ème bulletin. Dans celle-ci Renan Clorennec, Jean-René Canevet et Yvonne Nicolas ont extrait de leur documentation quelques pages saisissantes et d’étonnantes photos d’archives témoignant du tout début du XXème siècle. Notamment : le naufrage du bac à rames entre Sainte-Marine et Bénodet, « Petits Pêcheurs » poème de René Bazin, « Massacre » une évocation de René Bazin sur sa vision du chemin creux de Beg-Meil en  1912, ainsi qu’une évocation de Suarès écrivain en vacances à Bénodet, pessimiste quant au devenir de la Bretagne.